Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 17:34

 

MAALOULA

  

"À Maaloula, j'ai pleuré

 

La gorge étranglée

 

Les falaises escarpées

 

Le monastère suicidaire

 

Au ciel accroché

 

Les icônes dorées

 

Les panayas embuées

 

Les cierges titubants

 

Les encens enlacés

 

La voix abyssale

 

Du moine transporté

 

Par le notre Père

En araméen original"


 Hélène Eftimakis (Décembre 1999)

Partager cet article

Repost 0
Published by POEMES_EPARS - dans ECRITURE ou LIVRES
commenter cet article

commentaires

laurence 01/05/2014 18:10


Merci, vous transcrivez très bien l'émotion qui prend à la gorge lorsque l'on arrive à Maaloula...


Mais voici les larmes qui perlent en ces lourds et meurtriers temps de l'intolérance...


Laurence

Recherche