Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 00:46
Frontières

 

 

 

Le globe translucide éclaire

 

son visage

 

Emerveillé d’enfant

 

lorsqu’il pointe du doigt

 

Les champs délimités

 

de pays colorés :

 

Patchwork invraisemblable

 

de peuples volages.

 

 

 

Lignes imaginaires

 

pointillées que croisent

 

Au hasard de l’Histoire

 

les hordes barbares

 

Et de longs défilés

 

de réfugiés sans voix,

 

Les yeux rivés sur

 

l’horizon de leur calvaire.

 

 

 

Longtemps infranchissables

 

un fleuve

 

une montagne

 

Ont souvent décidé

 

du destin des Nations

 

Sans que l’homme impuissant

 

n’en accepte l’aloi…

 

 

 

Dans les mains de l’enfant

 

la mappemonde roule,

 

Fait voler en éclats

 

sous les cieux ces frontières ;

 

 

Ne reste qu’une immense

 

étendue d’Océan !

  

 

Alain Verna

 

Partager cet article

Repost 0
Published by POEMES_EPARS - dans ECRITURE ou LIVRES
commenter cet article

commentaires

Recherche