Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 03:41
 en rebonds à quelques mots d'Eddy Sengsur dans

"Le monde a sombré dans la plus obscure des violences..." 

et d'après cet extrait : «Ma vie est un livre et j’en suis l’écrivain et j’écoute mon âme me parler car j’ai découvert qu’elle mon oracle.» Eddy Sengsur (poèmes épars, éd. Ivan Watelle, blog / Août 2014)

 

 

 

                                      Le livre, ce dièdre à cœur ouvert

 

                                      dans le long cours des eaux vives

 

                                     Toi au creux de la vague

 

                                      Sa portance dans l’équilibre

 

                                      de Plein ciel

 

 

 

                                      Rassembler des bris de ce ciel

 

                                      sur les pages noircies du désert

 

                                      Pans de sécheresse / paumes d’oasis

 

                                      S’enfoncer

 

                                      dans les replis /

 

                                      dans les sables mouvants

 

                                      du sommeil

 

                                      Remonter les courants

 

                                      contraires, de l’exode

 

                                      contre la falaise effritée

 

                                      du Dire

 

                                                                      M©Dĕm.

 

                                 (Murielle Compère-Demarcy)

Partager cet article

Repost 0
Published by POEMES_EPARS - dans ECRITURE ou LIVRES
commenter cet article

commentaires

Recherche