Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 02:41

La fenêtre éclose,
Le parfum, ce parfum
délicat embrase la sensibilité
de l'air.
La fleur s'ouvre au premier rayon de lumière
Le coussin des anges où
repose l'amertume des temps
inachevés, se froisse.

Passants laissant au passé leurs pas
Sans but, errant
dans l'inertie des pensées
une onde, une ombre
indélicate. La vaste
étendue de la place
où donne une rue
Là, se croisent un regard, un sourire.
Il est plaisant, doucement
agréable tel le vent
caresse nos silhouettes.la fleur est fermée.
La lueur du jour prend
la place des caresses
de la nuit.

Lecoeur Laetitia Laëtitia Lecoeur chers amis Laetitia sera dans la revue numéro 24, et j'aime beaucoup et vous ? Amicalement, ivan

Partager cet article

Repost 0
Published by Ivan Watelle
commenter cet article

commentaires

Recherche